Les vieux fourneaux #3, la critique

Celui qui part - Les vieux fourneaux #3 - Wilfrid Lupano - Pail Cauuet - DargaudCelui qui part est le troisième album des Vieux fourneaux de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet. Les vieux anarchistes sont de retour et nous en font voir, une nouvelle fois, de toutes les couleurs !

Pierrot, joliment déguisé en abeille, se fait gauler par les flics en pleine action contre le lobby des marchands de pesticides. Dans le Sud, Antoine et Mimile distribuent les bassines dans la baraque de Sophie qui fuit de partout. Les brebis de Berthe sont sur le point de se noyer, mais, suivant une vieille tradition villageoise, depuis 1955, tout le monde déteste Berthe, sauf Sophie qui lui achète des oeufs. Donc, le leitmotiv, sur un ton indigné, c’est : « Tu prends tes oeufs chez Berthe ? ! » Mais voilà que Mimile se retrouve à l’hosto après avoir fait un malaise ; pendant ce temps, un anglophone à tronche de pirate cavale partout en marmonnant : « Arbignac le biouche » …

Osons dire que ce troisième opus est le meilleur des trois albums. Non parce que c’est le dernier album paru, mais parce qu’il allie un côté drôle et délirant à un côté un peu plus sérieux qui met en évidence un certain fond de gravité, de réelle résistance à l’injustice et à la connerie, qui fait des Vieux Fourneaux une excellente série.

Dans Celui qui part, Wilfrid Lupano s’attache, cette fois-ci, à nous dévoiler le passé de Mimile, le personnage le plus mystérieux des 3 vieillards, aussi peu reluisant que celui des autres énergumènes. Le scénariste évoque tant son passé de Rugbyman que ses conneries de jeunesse. Parce qu’il y a une chose de certaine, Antoine, Pierrot et Mimile, ils en ont fait des conneries dans leurs jeunesses. Au travers de flashbacks, on découvre un nouveau pan du passé de ces vieux fourneaux. le scénario de Wilfrid Lupano propose de nombreux gags très drôles, des dialogues ciselés tout en conservant l’originalité de la série, la mauvaise fois improbable de ces vieux fourneaux et un ton politiquement incorrect… Ce troisième opus permet au scénariste l’introduction de nouveaux personnages secondaires aussi déjantés, comme Berthe, qui elle aussi a un sacré caractère.Bref, Celui qui part est un vrai régal !

Celui qui part - Les vieux fourneaux #3 - Wilfrid Lupano - Pail Cauuet - DargaudLes dessins de Paul Cauuet sont très agréables et dynamiques. Toute la clique des petits vieux est plus vraie que nature et très expressive et les décors superbes ! On est immédiatement attachés aux personnages certes un peu caricaturaux et de mauvaises fois mais si drôles.

Wilfrid Lupano et Paul Cauuet ont un talent certain pour représenter le 3ème âge sous son meilleur jour pour notre plus grand plaisir. Ce troisième tome des Vieux Fourneaux est à mettre dans toutes les mains ! Wilfrid Lupano et Paul Cauuet continuent sur leur belle lancée avec Celui qui part, un album qui rafraichit les vieilles peaux. Vivement le prochain tome…

 

Les vieux fourneaux #3
Celui qui part
Wilfrid Lupano – Paul Cauuet
Dargaud
Parution : 13 novembre 2015

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.